Category Archives: Radio Teranga

Thanks a lot!

Their names are Blaise, Mohamed, Ricky

Three among the thousands of migrants in detention in Holland.
Blaise just spent 2 weeks in isolation. This was his punishment for fighting against his deportation.
Mohamed is now almost one year detained at Schiphol Oost. He will be out on the street without money or rights. He has to rely on friendship to survive.
Ricky is a traumatized victim of the Schiphol Fire, and once again detained to be deported. He has a criminal record, which weighs heavier than the responsibility of the state for the fire that caused his trauma.

ricky

Ricky at the commemoration, showing where he was in the Schiphol Fire.

Detained migrants need to speak with friends, lawyers and doctors. With persons they can trust, can listen, understand and even act sometimes.
Like anybody else they need to talk with their families around the world.
They call on M2M to ask for help, to find their way out of injustice.
For themselves and for their brothers on the block.
And they ask M2M to give them phone cards.
M2M is doing just that since March 2009.

m2m-sebas-zonder-kader1

M2M, Migrant to Migrant,  organizes awareness and support for the detained migrants in Schiphol Oost, Alphen aan den Rijn and Zaandam. We record their calls, we visit them, we make them part of the commemoration of the fire and we receive them when they are released. In return they are enabled to acted, like they did in solidairity with Ahmed Issa during his trial.
Sali, the young guy from Ghana, never gave up and kept the spirit high. He made a rap for Ahmed Issa which he performed in the Worldhouse, after his release, and on the phone to Ahmed Issa in Libya:

listen to Sali

Sali was arrested again at Amsterdam Central Station on Sunday 27 th of December, together with a friend. He is now in detention in Zaandam.

M2M is here to make  connections, to communicate, as migrants to migrants. We do this without a penny of subsidy, as an independent foundation.

about M2M

M2M received in the last years some 700 Euro from Dutch speakers to contribute to the costs of telephone calls.

Now we ask our English readers to make a similar contribution.
Please donate 10 euro to M2M so we can continue to provide this human right to communicate.

Our bank account is on the contact page of M2M

You can also buy a card (Cobra, LIPS, Eurocity) yourself and mail the code to M2M

thanks a lot!

making community in the Worldhouse

Notice:  The commemoration of the Schiphol Fire  (26-10-2005) will take place on Monday 26th of October. The Schiphol People will stand together with the eleven dead at their monument at the foot of the fence of the detention complex at Schiphol Oost.

The Blue House on IJburg will be open from 12 in the morning.
Welcome everybody!

On Friday  October 2nd we had another  session of M2M Radio, with Sakho, Jo, Jean, Elisa, Carmen, Johnson and Ahmed Issa :

Welcome in the Worldhouse
Le mot illegal, Jean de Cameroun (french)
The art of communication.: making community
Sali raps
And Sali raps again, for Ahmed Issa

lyrics

Dedicated to Ahmed Issa

Hey Yo, Ahmed
My brother from another mother
No matter how far you fall down
you gotta be ready to stand up.
Stay strong and never give up.
Life is hard, so let’s keep trying.
No harm in trying so make it happen

Life is gonna be the way
you want it to be.
To be a man is not easy.
Many things I learn in prison
bless and still living
try to earn every peny
that I am getting.

Since the beginning of my mission.
When I was conceived
to come in this position

This reminds me of my forefather
who fought and died while demanding
for freedom to live.

Thanks to M2M for making it real.
This is the voice of your lovely brother
Prince Malik.

paleis_facade_s

ACTION: Banners WELCOME everywhere

welkom-oor

The campaign FREE AHMED ISSA has launched a nationwide action to make and distribute banneres with WELCOME in as many languages, colours, places and shapes as we can. The start was Saturday 12th on the Museumplein.

span2_allinc_hand_voet_s

WELCOME

Bienvenue

TERANGA

Benvenuti

Everywhere around Holland banners are appearing in public places.

m-i-am-s

vreedenburg_web1
The first banner was made on the day of the verdict (Sept. 3rd) in arab, saying

WELCOME AHMED ISSA

doek-balie2

Say Welcome to Ahmed Issa, detained again to be deported to Libya

Welcome to all refugees, migrants and other egals

hospitality yes, exclusion no

please send the pictures of your contribution to m2m[at]streamtime.org

Steve Wembi reporting from Congo RDC

Our correspondent Steve Wembi moves around in the Democratic Republic of Congo (DRC) to report on issues like prison conditions and the fate of women. He recently founded the Internation Network of Democratic Journalists RJID) aiming to train young people to become serious journalists in a messy world. In this blog M2M will post his despatches on a regular basis. In french or english. And a new blog!

JOSEPH KABILA A MBUJIMAYI

Bukavu (RDC),25 novembre 2009 (XINHUA)– Le chef de l’Etat, Joseph Kabila, est arrivé, mardi après-midi, à Mbuji-Mayi , chef-lieu de la province du Kasaï oriental, pour une visite de 48 heures. Plusieurs milliers de personnes étaient mobilisées à l’aéroport de Bipemba pour son accueil. Joseph Kabila a fait le pied jusqu’à sa résidence en ville Miba, a constaté radiookapi.net

kabila

Kabila saluant les chefs coutumiers du Kasaï à son arrivée Mbuji-Mayi

Joseph Kabila est allé apporter sa solidarité aux victimes des pluies duliviennes du 9 au 11-novembre, a indiqué le gouverneur de province. Et d’ajouter : «Le chef de l’Etat est venu traiter de tous les problèmes majeurs de notre province, y compris celui de la Miba. Il aura, ici à Mbuji-Mayi une réunion interinstitutionnelle, qui regroupera la Présidence de la République, le Parlement, le Gouvernement, les Cours et Tribunaux.» Le président Kabila tiendra une autre réunion avec les ambassadeurs accrédités en RDC. Et puis, à travers un point de presse, selon la même source, il annoncera «des solutions à la population».

5 000 sinistrés

Ces mêmes victimes ont reçu, depuis samedi, la visite du président de l’Assemblée nationale, Evariste Boshab, à la tête d’une délégation des députés élus de cette circonscription. Il leur a apporté un don constitué des 30.000 dollars américains, 5 tonnes de riz et des médicaments. « Nous attendons les moyens de l’Etat, qui vont certainement arriver, mais il faut penser aussi à parer au plus pressé. Voilà pourquoi les députés ont estimé qu’ensemble, on pouvait montrer notre geste de solidarité », a déclaré M. Boshab, samedi au cours d’un point de presse tenu à Mbuji-Mayi.

Le bilan de ces pluies fait également état de 214 maisons détruites dans la ville de Muene Ditu, à 130 kilomètres au sud de Mbuji-Mayi. Une particularité ici : 8 personnes ont trouvé la mort soit foudroyées, soit par écroulement des murs dans la ville ferroviaire.

Un autre site de sinistre, c’est la route qui mène vers le polygone de la Miba qui est coupée. L’accès est devenu impossible. La cité minière de Bakwa Tshimuna, dans le territoire de Lupatapata, a connu également la destruction de 35 maisons de suites de la pluie de lundi 09 novembre. Plus de 5 000 sinistrés de cette catastrophe, dont la plupart des enfants, passent la nuit à la belle étoile.

Et la Miba ?

Joseph Kabila est arrivé à Mbuji-Mayi six jours après la manifestation des agents de la Minière de Bakwanga (Miba), dans cette ville et dans la capitale, à l’occasion du premier anniversaire de l’arrêt de travail dans cette société :« 20 millions de dollars. 5 ans c’est trop », pouvait-on lire sur les pancartes que brandissaient ces travailleurs accompagnés de leurs familles. Ils réclament l’amélioration de la situation sociale ainsi que la concrétisation de la promesse faite par le Premier ministre, Adolphe Muzito, celle consistant à accorder 20 millions USD à cette entreprise pour sa relance.

La relance effective de la Miba, dans un an nécessite 100 millions USD. C’est ce qu’avait déclaré le premier ministre Muzito, le dimanche 18 août Mbuji-Mayi. La Miba va recevoir du gouvernement un premier financement de 20 millions USD, avait-il ajouté.

C’est pour la première fois que le Président de la République visite la province du Kasaï oriental depuis son élection à la magistrature suprême. Le dernier passage de Joseph Kabila date de la période de la campagne électorale en 2006.

selon la radio okapi

steve wembi

xinhua rdc

Octobre 25, Kinshasa

African unity on climate change

Les dix pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont décidé d’adopter “une position commune” au sommet sur le réchauffement climatique prévu en décembre à Copenhague, à l’issue de la 14e session de leur organisation samedi à Kinshasa.
“Pour ce qui est des changements climatiques, la conférence s’est félicitée de l’élaboration d’une position commune de l’Afrique centrale, issue du conseil des ministres respectivement en charge des Forêts, de l’Environnement et du Plan”, selon le communiqué de la rencontre lue par le ministre congolais de la Coopération, Raymond Tshibanda.

L’Afrique centrale a “décidé de mandater le président en exercice de la CEEAC pour la transmettre à l’Union africaine et de s’assurer de son intégration à la position commune du continent”, a ajouté M. Tshibanda, sans préciser la teneur de cette position.
“La conférence a encouragé les chefs d’Etat et de gouvernement à saisir l’occasion de la conférence de Copenhague pour le plaidoyer en faveur de cette position commune”, a-t-il indiqué.
A la tête de l’organisation depuis 2007, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a exhorté, à l’ouverture de la session, ses pairs à aller “en rang serré” et à parler “d’une même voix” lors du sommet sur le changement climatique prévu en décembre à Copenhague.

lac-tchad

Lac Tchad

La CEEAC a par ailleurs exprimé sa “préoccupation face à la menace que constitue la disparition progressive duLac Tchad, et s’est engagée à déployer tous les efforts nécessaires en vue d’inverser cette tendance”.

Situé entre quatre pays limitrophes (le Tchad, le Cameroun, le Nigeria et le Niger), la superficie du Lac Tchad est passée de 25.000 km2 en 1960 à 1.500 km2 en 2.000, en raison notamment du déficit de pluviosité dans cette région aride du continent.
Sept chefs d’Etats sur les dix pays membres étaient présents à ce 14e sommet, dont le nouveau président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui y participait pour la première fois.
Créée en 1983, la CEEAC comprend: l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, la Guinée-équatoriale, le Congo-Brazzaville, la RD Congo, Sao Tomé et Principe et le Tchad. Le Rwanda s’est retiré de l’organisation en juin 2007.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Steve is on a mission now to Kindu, in collaboration with the UN monitoring agency MONUC, inspecting the notorious penitentiary facilities in this town in Kivu.

HONORABLE KYAVIRO Jean louis Ernest en COLERE

steve_kyaviro_3009

La journée du lundi 28 septembre 2009 à Kinshasa a eu une déclaration d’un brave homme politique qui dénonce certaines anormalités en RDC

KYAVIRO Jean Louis Ernest député élu de la province du Nord –Kivu et député de la majorité parlementaire a ténu à cette date un point de presse chaud dans la commune de Kasa –Vubu .

Lors de ce point de presse l’honorable a expliqué à la presse nationale tant internationale comment la population souffre et ne trouve pas sa part dans le gouvernement.

Pour lui «La motivation qui me pousse à vous parler ce jour n’est que notre ferme détermination à notre institution à jouer pleinement son rôle constitutionnel de contrôler l’Exécutif National sans complaisance».

L’honorable KYAVIRO ajoute encore « Pourtant, à 18 mois de la fin de notre mandat, les rectifications sont incontournables. Ne pas accepter veut tout simplement dire se moquer des souffrances du Peuple. Durant les vacances parlementaires, nous avons vu tant de désillusion, tant de miseres,tant de colères que personne n’est prêt à baisser les bras suite à une éloquente intervention à la télévision car quel que soit le montant qu’on payera pour assurer son passage en boucle, le beau discours ne se transformera jamais en chikwangue.

Dans son point de presse il ajouta une série des questions et dit encore que tout les ministres doivent répondre à ces questions

1. Pourquoi le franc congolais prend l’ascenseur ?

2. Pourquoi le courant et l’eau se raréfient même à Kinshasa ?

3. Pourquoi est-il si difficile de faire les affaires en RDC ?

Selon notre sondage l’honorable a joué son rôle car des telles questions sont des questions que la population se pose.

The SADC meeting in Kinshasa

Les rideaux sont tombés mardi dernier sur le 29e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) qui s’est tenu à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans le communiqué final rendu public à l’issue de ces assises, les chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC ont réaffirmé leur volonté de faire de l’intégration régionale et de la coopération économique leur cheval de bataille durant les prochaines années.

Concernant la question environnementale, le sommet a réitéré l’appui de la SADC accordé à la position africaine concernant l’instauration d’un régime internationale complet de lutte contre le changement climatique au-delà de 2012, et ce dans la perspective de la tenue de la Conférence des parties (COP) à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique, prévue à Copenhague, au Danemark, en décembre 2009 .

Dans le volet relatif à la lutte contre le VIH/SIDA, le sommet a pris note des progrès réalisés dans la mise en Å“uvre de la Déclaration de Maseru sur la lutte contre le VIH/SIDA, en particulier, en ce qui concerne la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant ainsi des informations actualisées fournies sur l’usage des antirétroviraux.

“Pour réaliser les cibles de l’accès universel et atténuer l’impact du VIH et du SIDA sur le développement socioéconomique et l’intégration régionale, le sommet a exhorté les Etats membres d’accentuer leurs efforts de mise en Å“uvre de la Déclaration de Maseru”, a expliqué le communiqué de la SADC.

Sur le plan politique, le sommet de Kinshasa, après avoir examiné la situation au Zimbabwe, a pris note des avancées réalisées dans l’application de l’Accord politique global et a appelé la communauté internationale à lever toutes les formes de sanctions imposées sur ce pays.

Au chapitre de Madagascar, le sommet a pris note des efforts déployés pour rétablir l’ordre constitutionnel dans ce pays. Il a, à cet effet loué l’ancien président mozambicain et médiateur de la SADC, Joaquim Chissano pour les progrès accomplis jusqu’ ici.

Le sommet a réitéré son appui au dialogue politique actuel à Madagascar et a exhorté tous les acteurs politiques d’appliquer pleinement les accords de Maputo. Enfin, se penchant sur la situation au Lesotho, le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC a pris note du rapport soumis par la personnalité éminente, l’ancien président Sir Ketumile Masire et l’a facilité pour les efforts qu’il a consentis dans le cadre du dialogue politique post électoral au Lesotho. Il a de plus exhorté toutes les parties au dialogue au Lesotho de demeurer engagées au processus.

DES DECLARATION DE BONNES INTENTIONS

A la lumière de toutes les décisions prises par les dirigeants de la SADC à Kinshasa, force est de constater que le 29ème sommet de la SADC n’a abouti à aucune décision concrète pouvant apporter une nouvelle donne sur le terrain.

Bien au contraire, comme il y a un an en Afrique du Sud, les chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC se sont contentés des déclarations de bonnes intentions et des mesures superficielles concernant notamment les questions d’ordre politique à Madagascar, au Zimbabwe et même au Lesotho.

Dans ces trois pays membre de la SADC, la situation politique reste encore fragile. Au sommet de Kinshasa, beaucoup d’observateurs ont remarqué un manque de dialogue entre le président Robert Mugabe et son Premier ministre Morgan Tsvangirai.

En outre, évoquant l’idée de la mise en place d’un tribunal de la SADC dont le juge a prêté serment au cours de ce sommet, un ministre zimbabwéen a laissé entendre que le Zimbabwe n’était concerné par toutes les décisions qui proviendraient de ce cour de tribunal.

Au cours de la conférence de presse qui a suivi la fin du sommet de Kinshasa, le président en exercice de la SADC et président congolais Joseph Kabila a souligné que la question du Tribunal de la SADC a été renvoyée aux experts qui devront encore étudier son mode de fonctionnement et discuter de sa légitimité.

DES QUESTIONS EN SUSPENS

Autre question restée en suspens et celle de la crise énergétique qui touche l’ensemble de pays membres de la SADC. Là également, beaucoup d’observateurs ont attendu les décision concrètes prises par les chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC, notamment l’annonce d’un programme de redynamisation du barrage hydro-électrique d’Inga, en RDC et du barrage de Caborra Bassa entre le Zimbabwe et le Mozambique afin de relancer l’énergie dans cette partie du continent.

La question n’a été qu’effleurée par les participants au sommet de Kinshasa. Même son de cloche pour la situation alimentaire où aucun plan de relancer de l’économie par l’agriculture n’a été proposé.

Car s’il est vrai que des pays comme l’Afrique du Sud, le Botswana, le Malawi, le Mozambique, le Zambie ont réalisé des performances remarquables dans le secteur agricole, il importe également de souligner que des milliers de personnes dans la région de la SADC sont mortes de la famine et de la sécheresse qui touche la sous région.

Il faut toutefois souligner que la seule action concrète amorcée par les dirigeants de la SADC à Kinshasa est celle qui vise à délivrer un message commun sur la question du changement climatique lors de la Conférence Internationale sur le Climat qui aura lieu en décembre prochain à Copenhague, au Danemark.

En tout état de cause, la SADC a encore un long chemin a parcourir pour réaliser son intégration régionale et surtout pour devenir une zone prioritaire de développement en Afrique. La réussite de ce projet gigantesque dépend en grande partie du respect des engagements de dirigeants de la SADC

LES 5 CHANTIERS DE JOSEPH KABILA EN MARCHE LE NEW NUMBER OF M2M KINSHASA .

CONGO SITUATION HUMANITAIRE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (August 24th)

Le nombre de personnes déplacées internes ;estime à ce jour à un peu plus de deux millions a atteint une nouvelle fois son niveau record de 2004 Si le phénomène de déplacement en 2004 touchait 8 province dont Kinshasa ;l’Equateur le Katanga les deux Kivu le Maniema et la Province Orientale aujourd’hui il ne touche plus que 3 provinces dont les deux Kivu et la Province Orientale ce qui montre l’ampleur des déplacements internes surtout dans les Kivu ou se concentrent prés de 77pourcent de personnes déplacées internes de la RDC entre temps les opérations militaires qui se poursuivent à l’Est du pays restreignent davantage l’espace humanitaire et rendent le travail d’assistance aux déplacés internes.

SUD KIVU

Protection des civils

.des sources locales à shabunda rapportent des exactions contre les déplacés qui tentent de retourner dans leurs localité d’origine dans des zones jadis sous contrôle des FDLR dans les village de Luyuyu ,Katusi , Bwise,Kazegama et Nzovu ,on signale que des militaires vivent sur le dos de la population ces tracasseries n’encouragent pas les personnes déplacées internes à retourner dans leurs villages d’origine.

. En territoire d’uvira, on rapporte qu’une centaine de personnes dont des déplacés internes qui se rendaient dans leurs champs ont été prises en otage par de FDLR dans la localité de Kukebero ces otages ont été relâchés âpres paiement des rançons

LES ACTIVITES DE LA MONUC

Le mercredi 26 Aout la monuc a tenu un point de presse, ce dernier qui est hebdomadaire dans son quartier général dans la commune de la Gombe à Kinshasa et c’était le représentant du secrétaire General de nations unies Mr ALAN DOSS qui répondu aux questions de journalistes nationaux qu’internationaux.

La conférence de presse était basée sur les activités de la monuc en RDC

REACTION DE RJID CONTRE L’ASSASSINAT D’UN JEUNE JOURNALISTE A BUKAVU

Le réseau de journalistes internationaux pour le développement condamne les autorités de la province du SUD KIVU qui restent toujours silence au lieu de poursuivre les acteurs ou les commanditaires de ce crime la province ne doit pas souffrir de maladie CRIME CONTRE LES JOURNALISTES le vice président du réseau Mr ALPHA ATUMESA a présenté les condoléances de RJID a la presse SUD KIVUSIENNE.

Par ailleurs le journaliste de M2M basé en Afrique centrale resudent en RDC STEVE WEMBIdoit faire un reportage au Rwanda sur la paix et sur le DDRRR steve wembi qui bientôt va lancer un journal Hebdomadaire de la radio Migrant to Migrant à Kinshasa le journal est intutilé M2M NEWS qui sera dans marché de journaux de la RDC

Minister of information closes Radio France International (RFI).

Saturday August 1st.

Le RJID condamne la reaction du ministre d’information et media de la RDC, monsieur LAMBERT MENDE pour avoir coupe le signale de la RFI (Radio France Internationale) en RDC. Ce n’est pas loqique et non plus normale. Le RJID continue à donner toujours les informations du monde et surtout de la MONUC qui est le grand observateur de la rdc

Continue reading Steve Wembi reporting from Congo RDC

Live streaming from the SCUB

The UTB Studio hosts the third live stream of M2M Radio on Friday 3rd of July. We start at 7 p.m. and hope to offer you a good vegetarian meal.

Come and see the fresh graffitti of the SCUB, Social Centre Under the Bridge on the De Ruyterkade 153, between Central Station and the Muziekgebouw, behind the OBA,  public library.

Special Guests:

Mavuso Macebo from Johannesburg, performing “Red Earth” in Edam

We hear from our African correspondent Steve Wembi, on his way fro  Kinshasa to Bukavu.

We go to Paris, where the sans-papiers were evicted by the trade union CGT.

We check what happened at the No Border Camp (french) in Calais and English.

We talk with visitors of Keti Koti, last wednesday in the Oosterpark in Amsterdam.

Radio Teranga: radio network in Africa

M2M proudly presents a young network of international journalists in the heart of Africa. We speak live with the president, our correspondent Steve Wembi, who is based in Kinshasa (Democratic republic of Congo) and will head east to Bukavu, Goma and Rwanda.

Le RJID c’est le Reseaux des Journalistes Internationaux pour le Developpement.
Le President est STEVE WEMBI

steve-in-studio1120061

Vice president ALPHA ATUMESA
Porte parole   AUGUSTIN

Nous allons partir à Bukavu pour decerner le    diplome de merite aux personnes qui se sont distinguée dans la prestation de leur metier. Nous signerons le protocole d’accord avec les pays voisins de la RDC .
Notre visite au Rwanda c’est dans le cadre le l’installation du RJID.
Si tout va bien nous allons organiser un congres international du RJID en Ouganda vers la fin de cette année.

Live stream from SCUB Studio

M2M tactical news service from Amsterdam:

scub

  • M2M Radio, Migrant to Migrant, starts live streaming from the SCUB Social Center Under the Bridge on Friday at 7 pm
  • SCUB starts campaign to survive eviction order: Ymierda!
  • Demonstration against new constructions of detention complex
  • Cleaners launch campaign at Central Bank
  • dnb21
  • Worldhouse hosts conference on illegalized migrants
  • Wolrd Refugees day in Madrid, Paris and Alphen
  • One year after the fire at Paris-Vincennes Retention Center
  • Expo: Lost and Found by Oumar Mbengue

and much more

cu at SCUB Studio

Mano and Jordi cook
Jo and Sakho present
Migrant to Migrant Radio, live stream from SCUB Studio
Starting at 7 p.m.
Open mike free style webradio, all languages spoken.

Yo! We are neighbours!

Ymere Headquarters is at
De Ruyterkade 7
In the Port Building (Havengebouw)
The tall building on the other side of Central Station
M2M tacticial media service
http://m2m.streamtime.org

NO BORDERS BETWEEN US

If you don’t know people, they can kill you

Fofana is 23 years old and he has lost the last year of his life in Dutch prisons. As a boy he left Bamako and his family behind and went to his uncle in New York, Brooklyn. Later he lived in Montreal.
Almost a year ago he wanted to visit Italy, with a ticket via Amsterdam Airport Schiphol. Apparently something was wrong with the ticket so he got stuck. Then somebody advised him to ask for asylum and quickly he was brought to the detention complex for unwanted migrant at  Schiphol East.
Is this the sanction for a wrong ticket, or for asking asylum, for adhering to the wrong advice?  Fofana has been asking this question for a year now. He asked the cops, his lawyer, the IND, the refugee council, his ambassy. Is asking for asylum a crime in this country?
Fofana looks good, like a sportsman. He plays football and basket ball. In prison he does running. And he likes music: hiphop and reggae.
Last week we visted him twice in the new detention complex Alphen aan den Rijn. This is his forth or fifth prison now. On the 26th of June it will be one year. And that’s more than long enough.

Fofana has lost confidence in humanity. For him all people in Holland are the same: lawyers, police, IND, pastors, refugee council, Humanitas are all part of a system that destroys his life and that of his brothers and sisters. He suffers and sees how others suffer with him. He fights and feels the repression.
He tells us on the phone about the everyday resistance. Like the guy from Pakistan who one day refused to clean the unit for only 10 Euro per week. He only asked the chief to let others help him. But the brothers equally refused to do this work for
nothing. Then the unit was not cleaned at all and they had to cook and wash themselves.
When I visited him last Saturday I brought him a T-shirt of the cleaners of Schiphol that are campaigning for respect and better working conditions. They now receive a minimum 10 Euro per hour. I showed him the shirt saying “Power to the cleaners”. He liked it a lot, but we can only give it to him on the 15th of June,  when it is his turn to receive some goodies from outside.
It so happened that the guy from another unit who now does the cleaning was sitting right behind me in the visitors space. He’s Moroccan and is doing time for not having the proper papers. He looks like a pirate with a scarf around his head. And he wants a T-shirt too. In fact everybody wants a T-shirt,  so we ask FNV-Bondgenoten to deliver 20 of them.
As a gesture of support and solidarity.

banner_schoongenoeg1

Fofana sees the other units from a distance. He sees how people fight.  He knows how often people are put in isolation. He sees how a Chinese man in his own unit is fading away, sick, not eating, drinking or sleeping. He knows that 2 inmates died in the last two weeks in Alphen.

Fofana is of course also one of the leaders of the hungerstrike that started on the 18th of February in Block L of Schiphol East.
After this collective uprising Fofana and 5 others were transferred to Kamp Zeist where he spent 6 days in isolation.

Fofana wants to be free. He is tired and desparate.
Let’s send him a big cake filled with gun powder.

and break the walls between us!

A friend has died

A bird doesn’t sing because it has a message. It sings because it has a song.

Papa Kane was always there
Cooking and sharing, being here
with us
in the Radio
in The Blue House
with Papa Sakho
and Jo
and Irene
and Alessio
and Tati
and Jaromil
and all guests of M2M Radio
or Radio Ruisriet in those days

And then,  suddenly,  Papa Kane disappeared.
He made a mistake.
He was left to himself in Italy
and Atie and their daughters here in Friesland.

And then, the bad news.
Papa Kane has died.

We mourn
together as one
for Papa Kane.

As a gesture of respect, we joined papa Kane’s brotherhood in the Dara in
Amsterdam Noord today. They told us what they know, and what they did so
far.
Together with the mother of Papa Kane’s children they decided to bring the
body back to Touba.

We invite you to make a gesture,  a contribution to his funeral in Touba,
his place to rest in Senegal.

Papa Sakho

Jo van der Spek

M2M Radio Teranga

Please do it right away, because we have only two days to collect the 4500
Euro’s to pay the bills.

Giro 755398 tnv Stichting Wakeur Borom Touba, Amsterdam. o.v.v. Papa Kane.

A question to you outside

Sali is still working on the rebel rap with the brothers of Block L.  He needs female voices for the chorus!

Does it make you happy to see somebody suffer?

Sali greets us outside and thanks us for our support of their fight for freedom. And he is happy with the news that Ali Reza Imani has finally obtained his recognition as a political refugee.  He had to do 34 days of hungerstrike to make his point.